Vivre son intimité

Ce n’est pas un scoop:

La santé vaginale est importante !

Le temps, les accouchements, les modifications hormonales de la ménopause, certaines infections, ou encore des interventions chirurgicales, parfois la chimiothérapie ou la radiothérapie, altèrent la muqueuse vaginale.

La flore vaginale se modifie, la structure de la paroi change, notamment son tissu conjonctif, composé de collagène, élastine et de muscles lisses.

 L’épithélium perd des cellules et s’amincit, la production de glycogène diminue. Le vagin perd souplesse, élasticité, sa lubrification. Les ligaments et muscles du plancher pelvien peuvent s’affaiblir. Le débit sanguin muqueux est réduit et associé à une baisse de la transsudation au cours de l’excitation sexuelle, ainsi qu’à une augmentation de la sensibilité au contact et à la douleur.

Les conséquences:

Sécheresse, inconfort sexuel, infections vaginales et urinaires, incontinences, hernies génitales (descentes d’organes). Ces symptômes ont un impact sur la satisfaction sexuelle, la santé en général, la qualité de vie et l’estime de soi.

L’intimité n’est pas un sujet de conversation abordé facilement. Des questionnaires simples permettent de mieux définir les symptômes et facilitent leur dépistage.

 

Ces dernières semaines, avez-vous été gênée par:

Démangeaisons

Brûlures

Douleurs pendant les relations sexuelles (Dyspareunie)

Irritations

Sécheresse

L’aspect de vos organes génitaux

9 + 7 =

A part l’atrophie vulvo-vaginale, d’autres maladies peuvent entraîner les mêmes symptômes: infections, lichen, dysplasies, etc… Lors de votre consultation, nous établirons ensemble un diagnostic en évaluant précisément votre situation, en réalisant un examen clinique et, si nécessaire, des examens complémentaires. Vous recevrez des informations complètes sur les options thérapeutiques.

Comment traiter l’atrophie vulvo-vaginale?

Diverses préparations sans hormones permettent d’améliorer les symptômes de l’atrophie vaginale. Les gels hydratants permettent de réduire les symptômes de l’atrophie vaginale. Des lubrifiants sont aussi recommandés pour faciliter les rapports sexuels. Le traitement jusqu’à présent le plus efficace pour améliorer les symptômes de l’atrophie vaginale est la substitution hormonale par œstrogènes en application locale. Ce traitement doit être poursuivi régulièrement.

Comment traiter l’incontinence urinaire ?
Les traitements de l’incontinence urinaire dépendent de son diagnostic exact. En règle générale, la physiothérapie périnéale, des adaptations comportementales et diététiques, parfois des médicaments et des interventions chirurgicales peuvent être nécessaires.

Laserthérapie vaginale

Depuis plus de 20 ans le laser est utilisé en gynécologie pour le traitement de lésions vaginales, notamment les condylomes. Plus récemment des effets bénéfiques des traitements par laser intravaginal et de la vulve ont été mis en évidence. Certaines femmes ont noté une amélioration significative de la lubrification et de la souplesse vaginale, avec une amélioration de leur satisfaction sexuelle, de leur qualité de vie et de leur image. Certaines femmes ont également signalé une diminution d’autres symptômes gênants comme l’incontinence urinaire. La preuve de l’efficacité à long terme n’est pas établie, cependant de plus en plus d’articles scientifiques sont publiés.

Comment se passe le traitement ?

La séance de laserthérapie dure environ 15 minutes. Un spéculum est introduit dans le vagin comme pour un examen gynécologique. Le traitement est appliqué alors à la muqueuse vaginale. Le traitement intravaginal est indolore. Parfois un petit échauffement est ressenti. Si un traitement doit être appliqué à l’extérieur du vagin, l’innervation est différente et une anesthésie locale par application de gel anesthésiant peut s’avérer nécessaire.

 L’effet du traitement se fait ressentir après deux semaines. Trois traitements espacés de quelques semaines sont recommandés. Parfois des séances supplémentaires sont nécessaires. Il n’y a pas encore de données précises sur la durée de l’effet. Une séance annuelle peut s’avérer utile. Si le traitement est inefficace, il est possible de recourir à l’une des options décrites ci-dessus.

 Les risques du traitement par le laser vaginal sont soit ceux d’une brûlure accidentelle ou d’une irritation vaginale non spécifique. En cas d’antécédent d’herpès, une prophylaxie peut être proposée.

Que coûte un traitement ?

Le traitement par laser de la sécheresse vaginale n’est pas couvert par les assurances maladie. Le prix vous sera indiqué à l’avance.

Comment choisir votre médecin ?

Nous sommes gynécologues-obstétriciens, spécialistes FMH. Nous sommes au bénéfice d’une formation complémentaire en traitements par laser. La confiance qui s’établit entre une patiente et son médecin est primordiale et la patiente doit se sentir à l’aise pour poser toutes les questions qui lui viennent à l’esprit et expliquer au mieux son attente. Dans le domaine de l’amélioration de symptômes intimes en particulier, une grande subjectivité de la part de la patiente existe et les attentes sont souvent démesurées.

Les « plus » de notre offre de soins

Une approche personnalisée comprenant une démarche de diagnostic complet, une évaluation pré et post-traitement, la discussion et la prescription de traitements complémentaires et des alternatives.

Une installation moderne et répondant aux normes de sécurité, notamment pour ce qui est de la protection oculaire et respiratoire contre la dissémination potentielle de particules virales.

Faites le pas,

Prenez rendez-vous

4 + 1 =

54b Route des Acacias
1227 Carouge


lasergyn

Soins de l’intimité féminine

54bis route des Acacias . 1227 Carouge . Tél 022123456